Accueil » Travaux » Comment bien choisir sa véranda ?

Construire une véranda reste tout de même un projet assez complexe dans la mesure où vous bouleversez entièrement l’aspect, mais surtout l’agencement de votre maison. C’est pourquoi le choix de la véranda est crucial.

Définir les caractéristiques de votre véranda

Même si vous êtes très impatient de commencer les travaux, rien ne vaut un projet bien préparé. Et la première chose à faire est de déterminer l’utilité de la pièce. Les possibilités sont variées entre une cuisine extérieure, une salle de bain, une serre, ou tout simplement une salle de séjour. Sa destination future est entièrement laissée à l’appréciation de chaque personne.

À titre d’exemple, mes voisins ont décidé d’y aménager une espace travail avec une bibliothèque. J’ai beaucoup aimé la façon dont ils ont décoré la pièce. Qu’en est-il par la suite de sa surface ? En ayant les réponses à ses deux questions, vous pouvez de suite déposer votre demande de devis pour une véranda en kit sur Veranda Direct. Pour cause, une connaissance de la somme éventuellement à débourser vous permettra déjà de définir votre budget.

Je trouve les modèles en kit très intéressants. Pour cause, en dehors de leur bon rapport qualité/prix, leur montage est facile, puisqu’il suffit d’assembler les différentes pièces. Avec un très large panel de couleurs et de matériaux, vous avez la possibilité de construire une véranda en adéquation parfaite avec vos attentes et vos besoins. Et bien sûr, si vous n’êtes pas des bricoleurs confirmés, je vous conseille de vous faire aider par un professionnel.

veranda

Les matériaux

Par la suite, vous devez vous concentrer sur le matériau de votre véranda, car après tout, c’est l’un des paramètres principaux à prendre en considération lors de son achat. Attention cependant, dans un souci d’esthétisme, le matériau doit-être en harmonie avec l’architecture de la propriété. Et sans grande surprise, ma préférence va vers les vérandas en PVC dotées d’ossature en aluminium.

Commercialisée à des prix raisonnables, cette matière propose une incroyable palette de couleurs et de nuances. Fini les classiques gris et blancs, avec le Polychlorure de vinyle de haute qualité, c’est possible d’avoir des structures chêne doré, vert pastel, chêne irlandais, brun chocolat… Et cela sans parler du panneau de toit en polycarbonate qui se décline en acajou, en bronze ou en opale. De plus, le PVC a cette particularité de s’associer avec les autres matériaux de construction et convient donc à la fois aux maisons contemporaines et rustiques.

Il en est de même aussi avec le bois que je trouve à la fois chaleureux et authentique. Éternellement indémodable, ce matériau est aussi réputé pour sa bonne performance acoustique, mais surtout thermique. Toutefois, avec son coût de revient très élevé, le bois présente aussi quelques inconvénients, pour ne citer que sa surface qui vire au gris au fil des années. En outre, pour supporter les agressions extérieures, les essences dures sont fortement conseillées. Un traitement régulier doit-être également programmé tous les deux ans minimum.

Mais heureusement, vous n’aurez pas à gérer ce problème avec l’aluminium. Durable, inusable, inoxydable et très facile d’entretien, une véranda en alu est un investissement à très long terme par excellence. Avec le PVC, ce sont les modèles de véranda les plus commandés par les particuliers. Un engouement entre autres expliqué par sa légèreté et sa flexibilité, autorisant ainsi nombreux designs et formes.

Enfin, la dernière alternative est le fer forgé. Élégant et classe, ce matériau est le plus onéreux parmi les quatre. Et dans la mesure où nombreuses contraintes sont à respecter lors de son aménagement, la construction d’une véranda ne pourra être confié qu’à des professionnels du métier. Autrement, vous devez également composer sa sensibilité à l’oxydation. Non traitée, la rouille peut altérer la solidité d’une véranda en fer forgé.

Commentaires fermés