Accueil » Maison » J’adore les façades colorées des maisons de l’ile de Burano

Savez-vous que la majorité des villes les plus colorées du monde sont localisées sur le Vieux Continent ? Je me suis promise de les visiter toutes une à une et j’ai commencé mon périple à Burano dans la lagune de Venise. Et l’île est vraiment à la hauteur de sa réputation.

Façades colorées des maisons de Burano

À Burano les façades de maisons sont de toutes les couleurs

Pour fuir la grisaille et la tristesse du climat hivernal européen, nombreux d’entre nous n’hésitent pas à s’envoler dans des contrées tropicales au bout du monde où le soleil et le beau temps sont continuellement au rendez-vous. Pourtant, il n’y a pas besoin d’aller aussi loin pour faire le plein de gaité, car plusieurs villes d’Europe sont tout simplement riches en couleurs. Et la plus célèbre d’entre elles est Burano, un magnifique village de pêcheur facilement accessible depuis Venise.

Sa particularité ? L’ensemble des façades des lieux d’habitation sur cette petite île est peint dans des tons vifs et acidulés. Un véritable festival de couleurs qui offre un dépaysement total à ses visiteurs. Les maisons en elle-même n’ont rien d’exceptionnel en matière d’architecture puisque ce sont de simples logements de pêcheurs. Mais avec les reflets de l’eau, les effets technicolor obtenus par les mélanges de couleurs sont tous simplement exceptionnels, particulièrement au coucher et au lever du soleil.

Je comprends maintenant pourquoi Burano a été le lieu d’inspiration de certains poètes, écrivains et peintres célèbres. Me concernant, j’avais déjà vu plusieurs photos du village, mais je voulais me rendre à tout prix sur place. Cette île vaut vraiment le détour. À la fois romantique et pittoresque Burano est pour moi la destination par excellence pour les retrouvailles et les escapades en amoureux. De plus, la ville se visite aisément sur un week-end.

Ile de Burano : les maisons en couleur

Burano est aussi une haute destination touristique

Pour assouvir ma curiosité, je n’ai pu m’empêcher de me renseigner sur le pourquoi de ces façades colorées. Et d’après les habitants de l’île, les femmes des pêcheurs sont à l’origine de ces devantures de maison multicolores : c’était pour que leurs maris, une fois partis en mer, retrouvent leur chemin et ne se perdent pas dans le brouillard lors de leur retour. Une très vieille coutume qui daterait quand même du septième siècle. A cette époque, les nuances les plus utilisées étaient surtout le rouge et le jaune ocre. Et c’est seulement au milieu du dix-neuvième siècle que le bleu a été introduit et les autres couleurs par la suite. D’ailleurs pour préserver cette beauté et cette harmonie, les propriétaires sont dans l’obligation de repeindre leurs façades chaque année.

Mais les atouts touristiques de l’île de Burano ne se résument pas à ses authentiques et originales maisons de pêcheurs. En effet, la localité est aussi célèbre pour ses dentelles, devenues de nos jours de véritables articles de luxe puisqu’il faut de nombreuses semaines aux dentellières à aiguilles pour réaliser les pièces commandées. Et pour information, ces dentelles se fabriquaient déjà au seizième siècle. Enfin, je recommande également une petite visite de l’église San Martino, qui est d’ailleurs le seul édifice religieux de l’île. J’ai été très impressionnée par son campanile légèrement incliné.

Commentaires fermés