Maison

Construction d’une maison : pensez à l’accessibilité pour les handicapés

Si l’on se réfère à des études menées par l’INSEE, près de neuf millions de personnes en France souffrent aujourd’hui d’une perte d’autonomie ou de lourds handicaps. Et ce sont, pour la majorité, des seniors. C’est pourquoi des normes d’accessibilité doivent être respectées lors de la construction d’une maison.

Que dit la loi à ce propos ?

Depuis l’entrée en vigueur de la loi votée le 11 février 2005 portant sur “l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées”, les nouvelles constructions doivent aujourd’hui être facilement accessibles aux handicapés physiques ou mentaux, dès lors que le bien immobilier est destiné à la vente ou à la location. L’objectif de cette législation est de faciliter, mais surtout de rendre pratique le quotidien de ces personnes à mobilité réduite.

Et il est à noter que ce ne sont pas seulement les logements des particuliers qui sont concernés, mais également les établissements publics et commerciaux. Ainsi, d’après toujours les articles R111-19-2 et R111-19-3 du Code de la construction et de l’habitation, tous les centres commerciaux, les magasins de vente et les boutiques, les restaurants et les cafés, ou encore les hôtels doivent-être tous équipés de WC PMR. Qu’est-ce que c’est ? Spécialement adaptés aux individus handicapés ou à mobilité réduite, ces toilettes se démarquent avant toute chose des classiques de par leur très grande facilité d’accès via les fauteuils roulants tant au niveau latéral que frontal. À cet effet, la présence d’une barre d’appui située à soixante-dix ou à quatre-vingts centimètres du sol est obligatoire. D’autre part, pouvant être quelquefois réglables et adaptables à la hauteur désirée, ces modèles de WC sont aussi équipés d’abattants doux et souples, tout simplement indispensables pour le confort de leurs utilisateurs. Des abattants très fonctionnels, ainsi que pratiques qui intègrent en même temps aussi des douchettes ou des systèmes de lavage.

Quelques normes à respecter pour les maisons neuves

Sont surtout concernés par ces dispositions les maisons, les appartements, les pavillons et les villas qui ont été construits à partir du 1er janvier 2010. De nombreuses exigences doivent être ainsi respectées tant pour les extérieurs que pour les intérieurs. Ainsi, concernant par exemple le cheminement en extérieur, le sol qui sera choisi dans un revêtement antidérapant doit être légèrement en pente, avec une largeur minimale de un mètre vingt. Pour limiter les risques de chutes, le cheminement doit être parfaitement éclairé, et cela, même si l’entrée du logement bénéficie d’un excellent éclairage par la lumière naturelle.

Et pour ce qui est maintenant de l’intérieur, pour que les manœuvres avec le fauteuil roulant soient possibles, la largeur des couloirs doit être au minimum de quatre-vingt-dix centimètres. Quant aux portes avec une ouverture de quatre-vingt-dix degrés, la largeur de passage réglementaire est de soixante-dix-sept centimètres.

Et il va de soi que les poignées de porte doivent être aisément préhensiles. Sinon, salon, cuisine, chambre à coucher, salle de bain… Toutes les pièces devront être équipées à leur entrée d’interrupteurs d’éclairages. Enfin, pour que ces derniers soient manipulables tant debout, qu’assis ces dispositifs seront installés de préférence entre quatre-vingt-dix centimètres et un mètre trente du sol.