Accueil » Jardin » Deux ou trois choses à savoir pour avoir de jolies fleurs au jardin

jardiner-luneLe printemps et l’été sont mes saisons préférées, parce que l’on peut profiter pleinement du soleil. Mais ce sont aussi les périodes de l’année où les jardins publics et privés se parent de mille et une couleurs. Essayez ces quelques astuces si vous souhaitez rivaliser.

Le respect des calendriers

Malgré tout l’amour que vous portez à votre jardin, vos plates-bandes ou vos massifs font de la résistance et refusent résolument de fleurir en abondance. Ne baissez pas encore les bras, il se peut que ce soit seulement un problème de timing. En effet, nombre d’entre vous ignorent que les phases de la lune jouent un rôle dans la floraison des plantes et des arbustes.

Oui tout comme vous, j’étais un peu sceptique aussi au départ. Mais maintenant, repiquage, taille ou bouturage… Je n’entreprends rien dans mon jardin sans préalablement consulter le calendrier lunaire. Et ça marche. La preuve, je n’ai pas du tout la main verte et pourtant, à force de respecter ces préconisations, j’ai réalisé de véritables prouesses avec mes parterres. Pour jardiner avec la lune, il faut suivre ce calendrier. Et tant qu’à faire, profitez de votre présence sur ce site internet pour trouver d’autres conseils.

Ce site m’a vraiment beaucoup aidée lorsque je me suis initiée au jardinage. Je le recommande d’ailleurs à mes connaissances. Sachez aussi que le semis des plantes suit aussi un calendrier bien précis. En effet, ne pas perdre de vue que la plantation est l’étape la plus importante dans la vie des fleurs. D’où la nécessité de la programmer au bon moment.

Quelques règles à observer

phases-luneAinsi à titre informatif, c’est généralement pendant le printemps et l’automne que l’on fait les plantations et les semis. Je m’y prends entre mi et fin avril, lorsque le gel n’est plus à craindre et que la terre commence à se réchauffer. Autrement, pour favoriser la repousse des plantes déjà existantes, la taille des branches mortes et des fleurs fanées est nécessaire. J’enchaîne après par de longues séances de désherbage manuel.

Très respectueuse de l’environnement et de la nature, je préfère cette méthode aux produits chimiques, même si ça me prend du temps. Autrement, il y a aussi le paillage qui peut, en plus d’être utile contre les herbes et pour garder l’humidité, être aussi très décoratif si vous utilisez des éclats d’ardoise ou des graviers. Je termine par un petit apport en engrais bio et facultativement du fertilisant naturel, sans bien sûr oublier l’arrosage. Enfin, pour les jardiniers en herbe qui font leur premier pas, jetez plutôt votre dévolu sur les variétés de plantes faciles à faire pousser et à entretenir.

Commentaires fermés