Equipement

Quel est le coût de pose d’un monte-escalier pour une personne âgée ?

Les personnes âgées sont confrontées à divers problèmes de santé qui altèrent progressivement leur qualité de vie, dont la perte de mobilité fait notamment partie. Cette situation est à l’origine de la plupart des accidents domestiques enregistrés en France chaque année. Sujets aux chutes, les seniors ne sont plus en mesure d’effectuer des actions simples dont ils avaient l’habitude auparavant comme utiliser les escaliers. Afin de prévenir les chutes qui peuvent leur être fatales, l’installation d’un monte-escalier est fortement recommandée.

Monte-escalier : quel est ce dispositif ?

Le monte-escalier également appelé siège montant est un dispositif conçu pour aider les personnes à mobilité réduite de monter et descendre les escaliers sans réaliser le moindre effort physique. Le monte-escalier se décline en plusieurs variantes : certains proposent une station assise tandis que d’autres n’offrent qu’une position debout. L’appareil varie également en fonction du type d’escalier : on distingue le monte-escalier droit adapté aux escaliers droits et le monte-escalier tournant conçu pour les escaliers en courbe. Les monte-escalier fonctionnent grâce à l’installation d’un rail au niveau de l’escalier. Le siège prend place sur ce rail et il coulisse afin de monter ou descendre son utilisateur. La commande est actionnée par ce dernier au moyen d’une télécommande ou d’un clavier qui se trouve sur le siège. Pour assurer la sécurité des utilisateurs, les fabricants installent un certain nombre d’accessoires comme des ceintures de sécurité, un dispositif d’arrêt d’urgence, un détecteur d’obstacle ou de capteur de sécurité.

Installer un monte-escalier : pour quelles raisons ?

Acheter un monte-escalier peut être motivée par différentes raisons. Et bien que le dispositif soit relativement onéreux, son utilité est incontestable. En effet, le monte-escalier sert avant tout à permettre à la personne âgée de continuer à circuler dans sa maison en toute sécurité. Pour cela le monte-escalier est équipé d’équipements et d’accessoires visant à assurer le trajet d’un bout à l’autre de l’escalier. L’appareil offre aussi un certain niveau de confort à l’habitation. L’utilisateur économise son énergie et gagne du temps par la même occasion. Par ailleurs, l’installation d’un monte-escalier permet le maintien à domicile des seniors en perte de mobilité. Grâce à cet aménagement, l’intéressé ne sera pas obligé de quitter son domicile pour un établissement spécialisé ou de réaliser de gros travaux d’adaptation. Il suffit de choisir le modèle le mieux adapté et de procéder à la pose.

Quel est le prix d’un monte-escalier pour personnes âgées ?

Le prix d’un monte-escalier varie en fonction du type de dispositif choisi. Le monte escalier droit qui est le plus simple à réaliser est proposé à un tarif allant de 2 500 à 5 000 euros. Compte tenu de ses caractéristiques, le monte-escalier tournant est plus onéreux. Effectivement, celui-ci dispose de rails spécifiques qui permet au dispositif de s’adapter à son parcours. Il est également muni de plus d’équipements de sécurité afin de protéger l’utilisateur dans les virages. Il faut donc compter entre 6 000 et 10 000 euros pour acquérir ce type de monte-escalier. Dans le cas d’un monte-escalier extérieur, les prix vont de 4 500 à 12 000 euros. Ce type d’appareil est conçu avec des matériaux spécialement conçus pour l’extérieur, ce qui leur procure une certaine résistance.

Combien coûte la pose d’un monte-escalier ?

La pose d’un monte-escalier est réalisée par un professionnel certifié doté des compétences nécessaires pour installer ce type d’équipement. Les tarifs de pose varient de 25 à 50 euros de l’heure en fonction de l’intervenant. Les artisans qualifiés facturent souvent leurs interventions plus chères que les auto-entrepreneurs. En moyenne, il faudra prévoir un budget de 1 000 à 6 000 euros selon les difficultés particulières présentées par le chantier. Pour financer l’installation du monte-escalier, les particuliers peuvent accéder à différentes aides et subventions de l’État comme le crédit d’impôt relatif aux travaux d’accessibilité, la subvention Anah ou encore le taux de TVA réduit à 5,5% sur la facture présentée par un professionnel agréé.

Laisser un commentaire